Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog-Bazar de Bestiole depuis juin 2008
  • Le blog-Bazar de Bestiole depuis juin 2008
  • : mes créations en Fimo, mes orchidées et mes sujets préférés: maternage et maternité !
  • Contact

http://zabestiole.free.fr/Lecture_decouverte.png

 

                   Maternité

 

les-10-plus-gros-mensonges-sur-l-accouchement intimes naissances 

  grossesse2

 

 

          Pâte Polymère

 

sophie arzalier donna_kato_Creative effects

Under the Sea Christi Friesen

Rechercher

un compteur pour votre site

En ce moment, il y a

personne(s) sur ce blog

 

 

 

27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 09:23


Les Phalaenopsis hybrides sont les orchidées d'appartement les plus répandues en Europe et en Amérique du nord. Leur popularité vient de leur grande adaptabilité qui leur permet de se contenter des conditions de culture de nos appartements tempérés.

Depuis quelques années, ce type d'orchidée est produit en masse, les Phalaenopsis hybrides sont donc désormais disponibles à très faible prix dans les jardineries et grandes surfaces. De culture facile, belle et pas chère, l'orchidée phalaenopsis est considérée comme étant parfaite pour débuter. Mais elle garde toujours sa place dans la collection des orchidophiles les plus confirmés, qui apprécient sa floraison très longue et d'une grande beauté. Certains la préfèrent ainsi à toute autre ce qui les conduira à s'intéresser à la culture plus délicate des phalaenopsis botaniques...

  Description de la plante :

La fleur a la forme générale d'un papillon aux ailes déployées (en anglais, le Phalaenopsis est appelé "moth orchid", ce qui signifie "orchidée papillon de nuit"). La couleur de la fleur se décline à l'infini, partant du blanc pur pour prendre toutes les couleurs de l'arc en ciel. Ces orchidées fleurissent généralement en hiver et la floraison peut durer plusieurs mois. 

Les phalaenopsis sont des orchidées monopodiales, c'est à dire que les nouvelles feuilles apparaissent au cœur des anciennes formant ainsi une sorte de touffe unique. Les feuilles sont généralement unies et épaisses. Pas d’inquiétudes donc si vous voyez occasionnellement une feuille jaunir à la base de la plante, c’est une vieille feuille qui meure! Les racines sont très épaisses et relativement rigides, ce qui les rend particulièrement cassantes, surtout quand elles sont sèches. Elles sortent souvent du pot ce qui est normal (il ne faut pas les couper).

Si les conditions sont favorables ces orchidées poussent tout au long de l'année et doivent donc être arrosées et fertilisées régulièrement.

Les généralités :

La lumière : On entend souvent dire que les phalaenopsis sont des plantes d'ombre. C'est vrai dans leur pays d'origine (par ex. les Philippines). Par contre sous nos latitudes où le soleil est plus doux, les phalaenopsis ont des besoins en lumière relativement élevés pour bien fleurir. L’idéal étant de placer la plante près d’une fenêtre mais derrière un voilage (le soleil direct occasionnellement en plein hiver ça peut aller, mais en été il peut brûler les feuilles : elles rougissent/brunissent, comme un coup de soleil mais ce n’est malheureusement pas récupérable !!!) J’ai pu remarquer avec le temps qu’une fois qu’une plante à trouver « sa place » dans votre maison, elle peut fleurir plusieurs fois dans l’année, alors ne la changer pas trop souvent d’endroit et attendez de voir comment ells se développe !

L’arrosage : Pour les Phalaenopsis en pot on peut utiliser de l'eau du robinet moyennement calcaire à température de la pièce. Si l'eau du robinet est très calcaire on peut la filtrer dans un pichet Brita ou la mélanger moitié-moitié avec de l'eau en bouteille peu minéralisée (beaucoup de forum parlent de la Volvic, à vous de voir selon vos moyens, personnellement l’eau du robinet que je laisse reposer convient très bien aux miennes !) Le sur-arrosage est la plus sûre façon de provoquer la mort précoce d'un Phalaenopsis. On doit arroser abondamment en humidifiant bien la motte mais ensuite il faut bien égoutter le pot et le substrat doit sécher presque complètement avant l'arrosage suivant. Le substrat ne doit jamais être détrempé ce qui ferait pourrir les racines. Plusieurs expériences sur l’arrosage : au début, consciencieusement, j’utilisais un embout-arrosoir qui se fixe sur les bouteilles d’eau minéral, qui permettait d’arroser doucement la motte, vu que l’eau passe à travers, il faut lui laisser le temps de s’humidifier correctement ! avec le temps j’ai préféré les « bains », je laisse le pot trempé pendant quelques minutes et le laisse bien égoutter ensuite !

Il faut être très vigilant avec le risque de pourriture des racines malgré tout j’ai vu autour de moi des personnes ayant de très bon résultat en installant les pots dans une petite coupelle ou il reste de l’eau quasi en permanence (en dehors des bains habituels) le bas du pot baigne dans l’eau à hauteur d’1 cm maxi ! à vous de voir si ça vous semble nécessaire ou pas en fonction de la chaleur, du taux d’humidité qu’il fait chez vous. On peut aussi installer le pot sur une mini grille au-dessus de la coupelle pleine d’eau, ça permet de maintenir une certaine humidité autour de la plante (qui souffre souvent de la sécheresse de nos apaprtements…). La fréquence d’arrosage en dépend aussi, moi je tourne à 1 bain par semaine (parfois tous les 10 jours en hiver, sauf si vous avez le chauffage qui tourne à fond ^^) et plsu en été quand les températures dépassent les 25°c, il suffit de vérifier si le compost est sec ou non ! Dans un milieu plutôt sec on peut aussi brumiser le dessous des feuilles un peu chaque jour, attention ! il ne s’agit pas d’arroser mais de maintenir un milieu humide propice au développement de la plante !

Éviter que de l'eau stagne entre les 2 feuilles centrales, ce qui pourrait provoquer le pourrissement de la zone de croissance et la mort de la plante. Les brumisations sur les feuilles sont donc à éviter; de plus, elles laissent des taches de sels si votre eau est calcaire ce qui n’est pas très décoratif et empêche la plante de capter les rayons du soleil. S’il reste un peu d'eau au cœur de la plante après un arrosage on peut la retirer à l'aide d'un mouchoir en papier enroulé pour former une mèche. 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bestiole - dans Orchidées
commenter cet article

commentaires

Ma Page sur Hellocoton

      

 

 

Mes livres du moment:


Sweet Sweets

(pâte polymère)


sweet-sweets.jpg

 

 

Jean Liedloff

Le concept du Continuum 

 

Continuum-Concept

 

 


http://mirzule.free.fr/images/foto52_blog.png

 


 

 





 

 
   

 







 






 






 

 



           

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





 

 

toque bouton  

 

  Avi, Bif& Lilowen

 

 

 

 





 

 

 


     

 


 


 

 


 

 

   


 

 

 


Les yeux au ciel,
les pieds sur terre...

 

 


 

 

 

 

http://mirzule.free.fr/images/julie_blog.png

 

 

Olosta

 

 

  critik bouton

 


 





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://mirzule.free.fr/images/mafalda.png

 

 

patouill bouton

 

 

 

 

 

 

http://mirzule.free.fr/images/kokikil.png

 

 

http://mirzule.free.fr/images/oprah.png